Recommander page:

Schmalkalden

Le centre historique de la ville protégé au titre des monuments historiques, avec ses maisons à colombages soigneusement restaurées, son église-halle de style gothique tardif, son hôtel de ville historique où fut fondée la ligue de Schmalkalden qui y siégea ensuite, le château renaissance de Wilhelmsburg avec ses peintures murales d'origine et ses stucs, ses collections, ses expositions, son église du château avec son orgue à tuyaux en bois vieux de 400 ans et une copie à l'échelle de la fresque Iwein (dont l'original date de 1235) est une destination pour les historiens et les amateurs d'art. On appréciera la proximité de la Forêt de Thuringe avec ses chemins de randonnée et son domaine skiable, sans oublier le  « Rennsteig » qui est un chemin de crête.

Martin Luther et la ligue de Schmalkalden

À l'époque de la Réforme, la ville occupait le devant de la scène politique européenne. Le landgrave Philippe 1er de Hesse fut l'un des premiers princes protestants et adversaire de Charles Quint. Philippe 1er était convaincu que seule une alliance de tous les protestants permettrait de se protéger contre  l'empereur. La ligue de Schmalkalden fut fondée en 1530. L'hiver de l'année 1537 est considéré comme « le plus brillant congrès des princes » parmi les assemblées de la ligue. 16 princes, 6 comtes, des envoyés de l'empereur, du pape, du roi de France et du roi du Danemark, des représentants de 28 villes du royaume et de la Hanse, ainsi que 42 théologiens protestants étaient présents. À  la demande du prince-électeur Jean-Frédéric 1er de Saxe, Martin Luther présenta des professions de foi reprises ensuite à partir de 1580 comme articles de Schmalkalden dans le Livre de Concorde de l'Église luthérienne.

Dr. Martin Luther, l'un des théologiens les plus influents et les plus populaires de l'époque, avait accompagné le prince-électeur de Saxe au congrès de la ligue le 7 février 1537. Dans ses bagages, il avait amené les « articles que je dois et que je veux imposer, jusqu'à ma mort, si Dieu le veut, et je ne souhaite n'y rien changer ni supprimer », comme il écrit dans une lettre. Luther dut quitter la ville plus tôt que prévu car il fut « malade trois jours durant ». « En somme, j'ai été mort », écrit-il à Catherine, son épouse.

www.lutherland-thueringen.de

Contact

Tourist-Information

Auer Gasse 6-8
98574 Schmalkalden

Telefon: +49 (0) 3683 - 60 97 580
Fax: +49 (0) 3683 - 60 97 5821

info@schmalkalden.de
http://www.schmalkalden.com

Commentaires

ThüringenCard

ThüringenCard

Temps libre. Entrée gratuite. Transports gratuits - Découvrez la diversité de la Thuringe et bénéficiez d'entrées gratuites pour plus de 200 lieux d'excursion et curiosités. Plus d'informations...